Nouveautés

janebe-jeune-fille-en-rose-70-55cm-19849
Janebé
(1907-2000)
3600,00 CHF
max-usadel-pescatore-pasquale-40-30cm5
Usadel Max
450,00 CHF
ami-duplain-st-saphorin-45cm-56cm
Duplain Ami-Ferdinand
1500,00 CHF
roger-bonafe-le-bouquet-et-les-pins-65-81cm
Bonafé Roger
2600,00 CHF
andre-brechet-saint-ursanne
Bréchet André
850,00 CHF
heloisa-novaes-musiqau-42-41cm-1986
Novaes Heloisa
2600,00 CHF
noel-thebaud-poisson-62-70cm-profil1
Thebaud Noël
2400,00 CHF
noel-thebaud-crabe-44-30cm
Thebaud Noël
850,00 CHF
guy-lamy-lavoir-de-boncourt-70-55cm
Lamy Guy
(1914-2000)
1500,00 CHF
robert-rayme-55-46cm-1994
Rayne Robert
650,00 CHF
marie-rose-zuber-vole-qui-peut-40-43cm-1986
Zuber Marie-Rose
2400,00 CHF
p-martin-65cm-55cm-1951.jpg
Martin P.
650,00 CHF
ernst-wolf-schnee-eulen-53-33cm-1975
Wolf Ernst
250,00 CHF
h-grieder-77-60cm-1977
Grieder H.
750,00 CHF
andre-louis-freymond-60-30cm-1979
Freymond André-Louis
1500,00 CHF
rosina-wachtmeister-39-30cm
Wachtmeister Rosina
1200,00 CHF
theodore-streit-port-de-bale-42-60cm
Streit Theodor
850,00 CHF
colliard-cabanes-2005
Colliard Roland
350,00 CHF
philippe-gigon-reminiscence3-50-50cm-1994-vignette
Gigon Philippe
650,00 CHF
hippolyte-boschung-poya-1987
Boschung Hyppolite
4500,00 CHF
murielle-argoud-jardin-100cm-80cm-2015
Argoud Murielle
1800,00 CHF

Nouveautés antiquités & vintage

De Ziegler Charles

Rue à Genève
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
650,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

Aquarelle

65 cm x 45

Cadre d'origine avec vitre offert

En bon état

Ref: 425-E35-27

 

Charles de Ziegler (1890-1962)

On reconnaît au premier coup d'oeil un «Ziegler». A ce qu'il représente, bien sûr. Immanquablement une vue du canton de Genève. Si possible avec fond de Salève, un coin charmant de la vieille-ville ou une femme pudiquement nue. Mais, surtout, ce singulier mélange de crayon, de gouache et d'huile donne à ses oeuvres une tonalité sépia qui permet de reconnaître l'artiste entre tous... C'est ce qui frappe chez ce peintre et qui fait de lui un peintre aussi familier que le général Guisan dans les bistrots : cette tonalité sépia, je veux dire son art de nous montrer toute chose qu'il a regardée et aimée comme si celle-ci avait aussitôt accepté de poser pour lui, docilement, prête à se laisser transfigurer pour l'éternité.

Bardé de son chevalet et de sa palette comme un photographe de son trépied, Ziegler était porté à saisir non pas l'instantané, mais la permanence des lieux qui lui semblaient les plus dignes de résister au temps.

De cette première moitié du XXe siècle, surtout celle d'avant-guerre, il voulait en somme témoigner, celle où l'on pouvait encore contempler la campagne, un coin de vieille-ville ou le corps d'une femme en toute sérénité. Oui, on se plaît, dans les oeuvres du peintre genevois, à rêver d'une époque qui n'était sans doute pas plus insouciante que la nôtre, mais disons, plus simple. Voilà pourquoi il y a quelque chose de zen dans la peinture de Charles de Ziegler. Elle semble vouloir nous dire : «Voilà comment les choses devraient demeurer à jamais.» Exactement comme Rimbaud s'exclamait : «Mon Dieu, la vie est là, simple et tranquille !»

Serge Bimpage