Offres du mois

roger-tissot-fleurs-des-champs-100-81cm-1975
Tissot Roger
3600,00 CHF
rebetez-le-doubs-30-35cm-1985
Rebetez Sylvère
1500,00 CHF
claude-loewer-monotype-25-34cm-1945
Loewer Claude
650,00 CHF
andre-ramseyer-55-42cm
Ramseyer André
250,00 CHF

 

EDOUARD BAILLODS

(1918-1988)

 EDOUARD-BAILLODS-Saint-Julien-le-dragon-54-65cm-1977

Edouard Baillods - huile sur toile «Saint Julien et le Dragon», 1977

A lui seul, le village de Bevaix près de Neuchâtel est parsemé d'une vingtaine d'oeuvres d'Edouard Baillods. Parmi celles-ci, on compte des fresques, des mosaïques et parfois des vitraux. D'autres réalisations du même artiste se retrouvent un peu partout où l’architecte René Gassmann a construit.

Né à La Chaux-de-Fonds, en 1918, Baillods suit les écoles d'art de sa ville natale, puis de Zurich et de Munich. Il travaille ensuite dans diverses académies parisiennes, dont celle de La Grande Chaumière, puis il partage sa vie entre la métropole horlogère où il a vu le jour et sa maison de La Vallette-du-Var, où il meurt en 1988.

Chaque année, il prend quelques jours de vacances à Montalchez, dans le chalet que René Gassmann met à sa disposition. Il y vient avec sa famille et y crée en toute liberté, faisant l'admiration de son hôte par l'aisance avec laquelle il martèle les plaques de cuivre dont il tire, comme par miracle, des coqs de bruyère, des soleils resplendissants ou les motifs les plus divers que lui suggère son inspiration.

Mais cet homme d'exception fut aussi sans doute le dernier helvète à avoir kidnappé l'héroïne dont il était tombé amoureux et dont il fit sa femme ! Ayant repéré une superbe jeune fille que ses parents avaient enfermée dans un pensionnat du bord du lac des Quatre-Cantons pour la protéger de ses nombreux soupirants, il gagne les lieux en barque et l'enlève comme aux temps les plus romantiques, avec l'accord tout attendri de la belle Loulette, bien sûr !

En souvenir de cet exploit, elle lui donnera cinq enfants, Laurent et Pierre-Olivier, mais aussi de magnifiques triplés, Yves, Marc et Luc.

Source : « René Gassmann, architecte » - Imprimerie Gessler, Colombier

ED-BAILLODS-les-baigneusesEDOUARD-BAILLODS-Leda-73-100cm-1962

Les baigneuses                                                              Leda et le cygne - 1962

EDOUARD BAILLODS (1918-1988)

Peintre, mosaïste, sculpteur. Né à La Chaux-de-Fonds, mort à La Valette-du-Var (France). Après avoir fréquenté l'École d'art de La Chauxde-Fonds de 1932 à 1935, la Kunstgewerbeschule de Zurich de 1935 à 1936 et l'Académie de Munich en 1936, il se rend en 1937 à Paris où il travaille dans diverses académies (Grande-Chaumière, Colarossi, Montmartre). En 1939, Baillods revient en Suisse où il peint plusieurs compositions d'inspiration religieuse.

Source : Bibliographie: Maurice Jeanneret, Daniel Vouga, Peintures murales, sculptures décoratives du canton de Neuchâtel, Neuchâtel, La Baconmère, 1960. KLS, p. 44.

BAILLODS-102-74cm-1954EDOUARD-BAILLODS-grand-paravent

                                 La marchande de poisson - 1954                            Grand paravent - peinture sur tissu (à restaurer)

EDOUARD-BAILLODS-la-fille-du-pecheurEDOUARD-BAILLODS-ete-21-16cm-1979

                   «La fille du pêcheur» huile sur toile - 1963                                              Gravure «L'Été» - 1976

edouard-baillods-portrait-de-madame-baillods-1948edouard-baillods-cigne-et-femme-1963

         Madame Baillods (1948)                                                                 Leda et le Cygne (1963)                                                                                    

BAILLODS-les-poissons-70-80cm-1954

Edouard Baillods «Les poissons» huile sur toile (70 cm x 80 cm) - 1954

 

 

Tableaux, lithographies et gravures d'Edouard-Baillods en vente sur notre site